loader


Le Pompon nouveau est arrivé

Chez Pompon, a une certaines époque, et comme pour beaucoup de Bordelais, c’était le QG des débuts de soirées de La Meute. Vormir dans les plantes, c’est un peu le baptême pour toute §Bobolita voulant devenir une "vrai" Bordelaise! Oui mais ça c'était avant, car les propriétaires et le Chef ont changé, et ces fameux Jeudis soirs de débauche n'existent plus!

L'essentiel n'a pas changé
Fouler de nouveau la terrasse de Chez Pompon, c'est un peu comme être Chacal Armstrong remarchant sur le sol lunaire, le moment présent laisse place aux souvenirs. On se rends compte qu'au final, rien n'a changé, on retrouve toujours la même clientèle guindé attablé avec son entrecôte à la Bordelaise, et le mythique escalier trônant fièrement au milieu du restaurant.

La passion du Bistrot
Manger Chez Pompon, c'est un peu comme aller manger chez Lolo, le meilleur pote de Marcel. On sait que le service ne sera pas clinquant comme dans un gastro, mais que la sympathie légendaire du personnage, que son envie de partager avec nous son amour de la cuisine, fera toute la différence, et que l’on passera au final, un agréable moment.

Cuisine "vraiment" traditionnelle
Dans La Meute, on n'aime pas trop le surgelé de ChacalMarché qu'on sert souvent dans beaucoup de restaurants, et ça tombe bien car Chez Pompon, il n'y en a plus du tout! Les légumes sont tellement pimpants qu'on en vient à se demander si il n'y a pas une arrière cour, où le Chef cultive lui même ses vieux légumes comme le faisait Pépé Chacal.

Un réel changement
Passer à la caisse, c'est souvent la partie la moins sympathique! Mais parfois, quand tous les critères étaient réunis et que l'expérience était tout simplement magique, on enlève avec plaisir son costume de Picsou et on prend un réel plaisir à payer, en se disant que ce plaisir sera le même la prochaine fois qu'on reviendra.

Un lieu à (re)découvrir
On le sait tous, Kévin est bizarre, une de ses bizarreries, c'est d'aimer le Chacal Cola et la mimolette, et surtout de le manger en même temps! Chez Pompon maintenant, pour notre Meute, c'est exactement la même démarche, car sont réunies une des institutions Bordelaise, chargée de nos souvenirs, à la cuisine d'un de nos Chef Bordelais préféré, proposant une carte dans l'air du temps.

Allez je retourne dans ma tanière, Kévin veut organiser des jeudis soirs Chez Chacal ...

Chez Pompom, on peut enfin manger de la vrai cuisine comme chez Mémé Chacal

§ChacaldesBois Bloggeur qui sent le Fenec


L A   M E U T E

C'est comme si notre vomis avait servit d'engrais pour ces merveilleux légumes!
Kévin Journaliste à Sud Wesh
Ipsum

1181
Abonnés
10782
Abonnés
685
Abonnés
761
Visiteurs par jour


@2017 - Chacal des Bois - Tous droits réservés
Réalisé par Aleksandr Isenhart.